L'impossible devient possible

Après la crise de Corona : il faut se réinventer
Il est bon de dire depuis longtemps que nous ne vivons pas dans une ère de changement, mais dans un changement d'époque, surtout en raison du développement rapide de la technologie. Il y a dix ans, je parlais déjà ici et là des possibilités qu'offraient celle-ci et le devoir d'être plus créatif, plus productif et moins stressant. Bien sûr, le contact humain reste extrêmement important. Nous en faisons l'expérience tous les jours pendant cette période de confinement. Mais cela nous apprend aussi que, comme tout le reste, ce n'est pas l'un ou l'autre mais l’un et l’autre.

C'est précisément la combinaison de la technologie, qui rend possible le travail à distance, et du conseil d'homme à homme, qui est le travail des comptables et qui peut, à mon avis, contribuer de manière importante à rendre possible l'impossible peu après le confinement. Après tout, nous constatons aujourd'hui que tant de choses qui étaient considérées comme impossibles il y a encore quelques semaines sont maintenant possibles.

Il y a quelques semaines à peine, il était inimaginable de penser que des chaînes de production de produits de luxe seraient adaptées pour fabriquer des produits qui servent l'intérêt collectif. À l'hôpital d'Ypres, le couturier Edouard Vermeulen de la maison de couture Natan, qui a conquis le monde avec des tenues pour reines et princesses, a livré un lot de masques le 30 mars.

Il y a quelques semaines encore, il aurait été difficile d’imaginer que les grands chefs de restaurants étoilés cuisineraient aussi pour les plus pauvres de la société. Et pourtant, c'est ce qui se passe maintenant. Il y a quelques semaines à peine, il semblait impossible que même les grandes entreprises, qui avaient d’excellents chiffres trimestriels et des bonus depuis des décennies, disent qu'il est temps de tirer le frein d'urgence autour du "business as usual" et d'appuyer sur le bouton pause maintenant.

Tout cela s'est passé en quelques jours. Le changement d'ère déjà en cours est passé de 0 à 500 km/h en cinq secondes pour ainsi dire. Ce qui était impensable va bientôt devenir la norme, et les compagnies qui ne veulent pas évoluer et rester dans le même train qu'avant vont finir par découvrir que leur train s'est arrêté et n’ira pas plus loin.

Il y a quelques semaines, il semblait totalement absurde de croire que ce qui se passe maintenant et ce qui nous amène dans un monde totalement différent après la crise pourrait se produire. Dans un monde où les entreprises ont besoin d'un nouveau système de navigation. Un système de navigation qu'ils ne maîtriseront que s'ils sont prêts à écouter et à aider. Dans la reconstruction, nous devrons reconstruire les carrières, les équipes, les entreprises et les communautés. Les entreprises devront générer une réelle valeur pour le monde en s'appuyant sur un nouveau code source qui tiendra compte de ce qui nous aura fait traverser la crise : la puissance d'une coopération mondiale sans précédent, la discipline, l'ingéniosité et le dévouement de certaines personnes qui nous ont montré le meilleur visage de l’humanité.

Nous espérons que nous pourrons alors réaliser ce qui semblait impossible auparavant. Cela nécessitera un énorme changement de mentalité dans toutes les organisations. Et, dans le même ordre d'idées, une vision différente des chiffres. Plus que jamais, les comptables ont donc un rôle crucial à jouer en tant que conseillers de confiance auprès des entreprises et des organisations pour les aider à ne plus seulement innover, mais à se réinventer dans ce nouvel environnement.
 

Commentaires

13 + 3 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.